Description du projet

Cité du Temps de Genève

 

 

LA CITÉ DU TEMPS, Swatch Group Gallery
Exposition/Installation, 2011

 

Une invitation à danser au rythme de montres et d’ombres

Du 5 octobre au 5 novembre 2011, la Cité du Temps vous invite – ainsi que vos ombres – à participer à une exposition unique par Stéphanie Guglielmetti. Dans « Mobilis in Mobili » l’artiste française présente une série de tableaux et d’installations constitués par de complexes composants mécaniques de montres. Ces ombres d’acier dessinent une sorte de calligraphie légère qui se déplacent de façon aléatoire grâce à de gigantesques mobiles motorisés. Mais ce sont finalement vos propres ombres qui tissent un lien avec les objets exposés, et qui mettent en scène ce ballet incessant. Vous pourrez vous attarder devant la série de dix-huit tableaux composés de microrouages de montres liés par de fragiles filins, fascinés par leurs ombres précises.
Votre imagination sera captée par ce parcours digne d’Alice Au Pays des Merveilles lorsque vous déambulerez au milieu de pièces surdimensionnées qui semblent danser au centre de la galerie.

 

« Mobilis in Mobili » est à bien des égards à la fois exposition et scénographie. Chaque œuvre représente un instant et atteint le même objectif : redéfinir le temps universel. Récupérés dans d’anciennes échoppes de montres et magasins d’antiquités, ses matériaux rendent hommage à l’art de la précision, tout comme le style utilisé pour les présenter. Que ce soit lorsqu’elle teinte un cadran pour l’intégrer harmonieusement dans une œuvre ou lorsqu’elle attache de minuscules aiguilles de montres à un fragile filin, l’artiste se dévoue avec une passion implacable à son art, si proche de celui méticuleux de l’horlogerie.


ENGLISH VERSION

An invitation to dance with watch hands to the rhythm of shadows

 

From 5 October to 5 November 2011, the Cité du Temps invites you and your shadows to participate in a unique exhibition by Stéphanie Guglielmetti. In “Mobilis in Mobili” the French artistic presents a series of pictures and installations featuring mechanical watch components. These cast shadows in a sort of magical calligraphy, or move around teasingly in the form of giant motorised mobiles. As you weave your way through the exhibits, your own shadows will actively become part of this intriguing scene. Will you linger infront of one of the twelve pictures comprising meticulous watch parts attached to disappearing threads, fascinated by their precise shadows? Or will your imagination be captured Alice in Wonderland style by the over-sized parts that appear to be dancing at the centre of the gallery?

Mobilis in Mobili” doubles as an exhibition and a performance in many respects Each work on display represents moments, joining forces to achieve an overriding objective of redefining universal time. Gathered from the workshops of retired watchmakers or antique shops, the components pay tribute to precision craftsmanship, as does the style of their presentation. Whether she is colouring a dial to harmonise it visually, or meticulously attaching tiny watch hands to fine thread, Stéphanie Guglielmetti’s art is powered by a passion and relentless dedication common to the craft that inspires her.

Cité du Temps, Swatch Group Gallery
Pont de la Machine, Geneva
www.citedutemps.com